Bilan des Journées d’Etude « Les Archives Photographiques d’Exposition »

Dans le cadre de la double journée d’étude sur les Archives Photographiques d’Expositions, organisée par Remi Parcollet les 17 et 18 octobre dernier à l’INHA et au Centre Pompidou, Alchemy a eu le plaisir d’être conviée à partager son expertise des problématiques de gestion et diffusion de médias, parmi d’autres intervenants tels que le Centre Pompidou, Capc de Bordeaux, Villa Arson de Nice, Consortium de Dijon, Magasin de Grenoble, MAC de Lyon mais aussi des photographes, des conservateurs, des universitaires, des commissaires d’expositions, des critiques et des artistes concernés pas ces questions.

Les Archives Photographiques d’Expositions, peu reconnus par le passé, prennent une dimension de plus en plus importante, qu’il s’agisse de les utiliser comme outils de communication ou pour rendre compte auprès de la presse, des décideurs…
Se posent alors les questions du devoir de la transmission de la mémoire, de la nécessité de numériser les archives physiques, de la perte d’information possible, et de l’importance de l’indexation des fonds puis de leur valorisation, et donc de la gestion des droits inhérente à leur utilisation.
Une utilisation par ailleurs transformée par les réseaux sociaux en une communication « immédiate », se différenciant ainsi de la perception jusqu’alors véhiculée par les sites officiels.

C’est en conclusion d’une première journée riche en informations qu’est intervenu Guillaume Maubert, afin de présenter Phraseanet et la manière dont l’outil et l’expérience de l’équipe Alchemy permettent d’apporter des réponses aux besoins évoqués précédemment, et selon leur propre expérience, par les différents intervenants.

Leave a Reply